Anti-Flage: « American Spring »

Depuis près de 25 ans, Anti-Flag a, pour reprendre l’espression, « rendu la honte plus honteuse en la livrant à la publicité. » Il s’agit pour ce combo de Pittsbugh de nous tendre un miroir pour que nous soyons témoins des maux et des injustices du monde et de les exposer avec un répertoire punk féroce et tenace.

La planète ne s’est, en effet, pas améliorée raison de plus pour que le désenchantement qui habite le groupe trouve à nouveau ample inspiration qu’il soumet à notre sagacité.

Sur American Spring, les quaroze plages nous offrent un spectacle toujours aussi znragé par exemple sur l’hymne tapageur qu’est « Brandeburg Gate » et l’invective forcenée qui jalonne « Walk Away ».

Les vocaux de Justin Sane (sic!) gardent toujours leur exigence et leur fore de conviction et, si à la fin du disque vous éprouvez la sensation que, peut-être, il serait possible de faire de ce monde un meilleur endroit, Anti-Flag, avec ses clins d’eil à Marx ou Thoreau, n’aura pas parlé en vain.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s