Dommengang: « Everybodys Boogie »

C’est du blues mais ça n’est pas du blues, c’est du rock mais ça n’est pas du rock ; c’est une réalisation, sur Everybody’s Boogie, de tout ce que nous devons à BB King en termes de musique.

Sur de « debut album », Dommengang, un trio basé à Brooklyn, emprunte aux Stooges, au Velvet Underground mais aussi aux Yardbirds ; ces trois influences augmentées de tonalités à haute énergie font de leurs morceaux bluesy injectés de fuzz et d’expérimentation quelque chose qui ajoute ce petit truc fait d’excitation exaltée.

Enregistré et mixé en quatre jours, le disque montre à quel poinr urgence et brièveté font bon ménage chez lui. Fuzz et slide pour la chanson titre chargée de l’ouverture puis grunge blues sur « Hatts Off To Magic » ; ces deux compositions nous dévoilent les vraies racines de Dommengang.

Le reste sera du rock and roll de la plus belle engeance, approfondissant l’introduction sonique des premiers titres ; au total Everybody’s Boogie est un parfait album de rock and roll, pas du rock ni du blues en effet, simplement du rock and roll.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s