Branson Flowers: « The Desired Effect »

Brandon Flowers semble s’amuser beaucoup plus qu’avec The Killers même si il n’envisage pas de s’en séparer. Sur son deucième opus solo après un Flamingo plutôt bien reçu en 2012 il s’aventure en effet du côté de la pop « fun », tout est dans le titre The Desired Effect, l’effect recherché semble être un disque moins rock encore que le précédent et avec un son rétro qui vise à générer sans doute un « feelgood factor ».

Les vocaux son enlevés et montent en flèche comme pour faire naître un sourire et, si le disque est plaisant à écouter, il manque singulièrement de substance. Il n’y a rien de mal à privilégier ce type de musique mais il est vraisemblable que ce disque s’épuisera de lui-même une fois The Killers réunis à nouveau.

Ces derniers restent plantés dans le rock alternatif, Flowers, avec des déclarations souvent fracassantes et péremptoires,se voudrait une pop star. Reste à conjuguer mainstream et indie rock, mais il faudra pour cela autre chose que du easy-listening.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s