Rapid Talk: Interview de Lone Wolf.

« Quand je disais ne pas vouloir faire un autre disque, j’étais vraiment sincère et sérieux » insite Paul Marshall au sujet de son nouvel opus sous le nom de Lone Wolfe, The Lodge. IL est vrai qu’il avait semble couper les ponts avec l’industrie musicale après The Lovers en 2012 et il a peine à l’expliquer : « C’est une chose très difficile et très personnelle et je ne m’attends pas à ce que les gens puissent le comprendre. Je pense être devenu un individu capable de percevoir la complexité de ce que je suis en tant qu’être humain. Le tout est de savoir pourquoi c’est un processus anxiogène pour moi et, de manière surprenante, c’est quand on a diagnostiqué que j’étais un angoissé chronique que tout s’est simplifié. »

Il se rappelle alors l’état dans lequel il se trouvait juste avant le sortie de The Lovers et de ses deux précédents albums, Vultures et The Devil and I : « J’étais au bord de la dépression nerveuse avec cet étrange cocktail de malaise amoureux et de soucis pour la moindre choses. »

Ce qui a changé, poursuit-il, était qu’il était arrivé « à un point où j’ai soudain réalisé que la musique était un élément qui, non seulement ne m’affligeait pas, mais qu’il générait en moi le besoin de créer un quelque chose dont je ne pourrai jamais me débarrasser. »

Sentant « qu’il restait une dernière chose à faire sous le nom de Lone Wolf », il s’est mis au travail avec le producteur James Kenosha et le joueur de trompette David Warnegard afin de réaliser un album qui soit une confession brute, inspirée de Talk Talk, et que celle-ci allait se nommer The Lodge du nom du studio de Kenosha. « C’est une pièce où, hormis la résidence d’été de Sophie ma compagne au nord de la Suède, je peux ôter tout cette enveloppe d’angoisse dont je suis imprégné. »

De là un disque qui ne sera peut-être pas le premier : « Pour une raison ou pour une autre, à chaque fois que je m’installe au piano dans le studio de James, c’est comme si j’avais assez de temps pour enregistrer toutes ces idées qui sont miennes. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s