Jad Fair: « Yes »

L’icône indie pop japonaise Jad Fair s’associe ici avec Norman Blake (Teenage Fan Club) pour le première fois depuis Word of Wisdom and Hope un opus datant de 2002.

Sans suprise les résultats seron,t charmants, terme approprié au registre dans lequel se situent les deux musiciens. La voix de Jad Fair est délicieusement grinçante et positive alors que les arrangements de Blake sont doux et donnent envie de les fredonner. Bref Yes est un album sucré et délicat au palais et tout bonnement merveilleusement tranquille.

Blake semble très inspiré, que ce soit dans le minimalisme sombre au piano, le college rock gentillet ou tout bêtement quand il affecte la pose du guitar hero. On notera qu’il se tient éloigné du noisepop de Half Japanese ce qui fait de Yes un disque moins surexcité et, conséquemment, plus marquant.

Il s’agit d’un album sur la vie, l’amour et le fait de regarder de l’avant et si cet élan peut en rebuter certains(en particulier ceux dont la disposition est celle de pisse-vinaigre) il est suffisamment humain pour sa pop fonctionne de manière magique.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s