Banditos: « Banditos »

Il y a quelque chose de délabré et de brut de décoffrage qui se dégage du premier album éponyme de Banditos d’où nous parviennent des bouffées de boogie électrique, d’arpèges folk et de ce southern blues qui reflète les origines géograpiques du combo.

Le groupe n’affiche pas moins de trois vocalistes qui n’ont pas peur de mettre en harmonie leur voix épaulés par une section rythmique implacable et un 6° membre à la guitare.

La facilité avec laquelle ils passent d’un, gente à l’autre est admirable mais c’est quand ils adoptent un groove façon ZZ Top qu’ils sont le plus à leur aise. Dex titres comme « The Breeze », « Golden Crease » et Can’t Get Away » ont la faconde du trio et « Still Sober (After All These Beers) » ou « Cry Baby Cry » pontuent l’urgence par des six cordes carillonnantes.

Banditos se terminera sur une humeur plus sombre et fantomatique, « Preachin’ To The Choir », mais il est clair que, quel que soit le style choisi, Banditos s’amusent autant que la musique qu’ils interprètent.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s