Pfarmers: « Gunnera »

Pfarmers est un groupe bigarré mais dont la crédibilité indie n’est pas à démontrer puisqu’il est constitué de membre de The National, Memonema et de musiciens ayant travaillé avec St. Vincent et Sufjan Stevens.

Le combo avait envoyé un « teaser » sous la forme d’un « single », « The Ol’ River Gang » suivi d’un « You Shall Know The Spirit » qui avait intensifié l’intérêt qu’un tel « line up » pouvait susciter.

L’album, Gunnera, offre un cortège assez conventionnel de climats moroses, légèrement accrocheurs où les synthés se paient la partie belle. Ceux-ci sont disloqués comme pour générer une ambiance onirique (le disque est censé avoir surgi à la suite d’un rêve) et le concept de réincarnation.

Le titre de l’album se fait alors explicite puisque Gunnera est une plante poussant aux bords du Jourdain, la Terre Promise selon la Bible. Bien que l’album nous enrobe dans un aréopage de tonalités, on s’y noie assez vite ce qui est un comble pour un disque censé symboliser une renaissance. On retiendra la singularité du projet sans être particulièrement affecté par son exécution.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s