Unknown Mortal Orchestra: « Multi-Love »

Avec le succès inattendu des deux premiers albums de Unknown Mortal Orchestra, Ruban Nielsen a décidé de s’offrir une sérieuse mise à jour dans son studio où, comme à l’accoutumée, il a tout enregistré lui-même mais, cette fois-ci, avec un arsenal high-tech.

Multi-Love est, par conséquent, plus synthétique qu’homéopathique comme sur la disco qui agite « Can’t Keep Checking My Phone » ou la dramaturgie de « The World Is Crowded ». On retrouvera néanmoins la même thématique que sur II, à savoir gérer la solitude et son cortège de réflexions sur la complexité des relations humaines.

Chez lui, il n’est pas question de chercher un équilibre car les frustrations peuvent être résolues par l’inspiration artistique. On comprendra alors l’intérêt de Nielsen pour l’astrophysique et ses questions sur l’univers.

Avec Multi-Love on change ainsi de système d’exploitation où la technologie règne en maître. Disparaissent alors les bugs de la créativité humaine et on se prend à rêver que Nielsen ait invité quelques amis plutôt que de faire tout au moyen de gadgets électroniques.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s