Knxwledge: « Hud Dreems »

Les albums instrumentaux sont souvent fastidieux, en particulier ceux de hip-hop. Knxwledge, un DJ et producteur de Los Angeles, s’y risque pourtant avec Hud Dreems et un résultat qui, il faut l’avouer, ne révolutionnera pas la planète du genre.

En revanche la qualité des 26 plages qui le compose est plutôt bonne dans le style « sampler ». La plupart des compositions sont sous la barre des deux minutes et certaines dépassent à peine les 60 secondes.

Quelque part c’est le format idéal pour sortir ce type de production car aucun des morceaux ne donne la sensation de traîner en longueur et il est rafraichissant d’être témoin de la manière dont Knxwledge s’empare de sa production classe et la manipuler à chaque minute.

On regrettera néanmoins le fait que beaucoup d’entre elles tendent à se mêler les unes aux autres de manière pas toujours heureuse. La production est cohérente mais elle devient un peu trop uniforme. Il y échappera parfois en tissant des samples vocaux au sein même des beats mais, dans l’ensemble, Hud Dreems semble plus adapté à être écouté dans un lounge qu’à prêter attention à on architecture.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s