Du Blonde: « Welcome Back To MIlk »

La transformation de Beth Jeans Houghton de troubadour déjantée à un nouvel alter-ego is certainement quelque chose de standard dans une carrière musicale agitée. Du Blonde est quelque chose de triomphant à tous les niveaux et son modus operandi (grosso modo rage et guitares hurlantes) est explosif à tous égards. « Hunter » est un ballade soul solide dont la forme classique et la production impeccable pourraient étouffer toute tentative mainstream et en faire une sources d’épanchement pour toute tentative mainstream d’aujourd’hui.

Quand Houghton baisse, sur un « Black Magic » façon Roy Orbison on ne sera pas étonné d’apprendre que la production sera assurée par Jim Sclavunos des Bad Seeds. Comme avec ses dernières participations avec la chanteuse du New Jersey Nicole Atkins, ses arrangements sont accommodants et laissent à la vocaliste la place qui lui revient. Dans le cas de Du Blonde, il s’agit d’un brasier comme sur « Four In The Morning » lorsqu’elle rugit : « Shut the fuck up… / I’m not sure I adore you. » Cette phrase sera une plaisante piqure de rappel pour nous faire comprendre qu’écouter un artiste jamais sevré reste une des plus grandes joies dans la vie.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s