Holly Herndon: « Platform »

Herndon prétend qu’un ordi portable peut recéler plus de contenu émotionnel qu’un violon ; cette remarque provocatrice n’est pas loin d’être prouvée sur son deuxième album, Platform.

L’artiste souhaite explorer de nouvelles façons d’explorer l’interface homme-machine et une de ses particularités est de mêler des bribes de conversations humaines de manière abruptes comme le démontre un « Chorus » tout bonnement vecteur d’extase par le talent qu’elle a d’extraire des structures en nappes qui vont se superposer les unes aux autres.

Le résultat est à la fois familier et semble venir d’un autre monde par son habileté à véhiculer profondeur à partir d’une technologie numérique.

Foin d’abstraction pourtant, Holly Herndon a étudié au Stanford University’s Centre for Computer Research in Music and Acoustics et elle a un discours, si ce n’est politique, du moins articulé sur l’inégalité ou notre société de surveillance. Simplement elle le fait non pas au travers de polémique mais d’idées souvent nichées dans un sous-texte comme sur ce «  You know me/Better than I know me » (un « Home » qui se réfère à la NSA).

Voilà un disque de pop expérimentale exemplaire par son intelligence et son âme.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s