Thee Oh Sees: « Mutilator Defeated at Last « 

À contre-courant de leurs intentions initiales, Mutilator Defeated at Last est le deuxième opus de Thee Oh Sees après qu’ils aient annoncé qu’il se mettaient indéfiniment en congé/hiatus en 2013.

On se sera pas pas surpris de ce rétropédalage ni mécontent de ce retour. Le titre d’ouverture, « Web » » avec des tonalités de guitares tournoyantes et psychédéliques et le phrasé de John Dwyer chuchotant ses textes en staccato précis et parfaitement ponctué.

Cetet érserve ne durera que peu quand libre cours est donné à une marée sonique avec « Lupine Odissey » subvertissant la palette bluesy de « Turned Out LIght » avec la loquacité de ses solos de guitare pourvoyant un assaut auditif constant.

La seule pause sera « Holy Smoke », un titre à la douze cordes acoustique évoquant Kurt Vile ; le reste demeurera catégoriquement planté dans le bruit comme support de cette créativité qui prétend vous former différemment l’esprit.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s