Zac Brown Band: « Jekyll + Hyde »

Zac Brown, de par son éclectisme, nous fait nous demander si il est un artistre country ou un artiste faisant de la country. Le titre de son album, Jekyll + Hyde, exemplifie à merveille son approche schizophrénique avec des morceaux à la rythmique agressive qui ouvre le did-sque, un composition électronique (« Beautiful Drug ») voisinant avec des passages celtiques (« Remedy ») ou du swing big band (« Mango Tree » avec Sara Bareilles).

Si on ajoute le grungy « Heavy Is the Head » (avec Chris Cornell) la métamorphose sera complète. On trouvera, en revanche, de quoi satisfaire les oreilles plus « roots » et acoustiques mettant en valeur sa voix et son talent lyrique (« Dress Blues » de Jason Isabell).

Brown et son groupe ont changé de distributeur et de producteur pour ce nouvel opus et celui-ci apparaît comme une étape logique quand on connaît le fonctionnement de l’artiste. Comme d’habitude cette évolution sonne cohérente ; ce sont avant tout des amoureux de la musique avec un spectre d’influences qui s’avère de plus en plus illimité. Rien ne pourra alors entraver cette ambition.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s