Squarepusher: « Damogen Furies « 

Squarepusher est une figure de la musique électro connue pour pousser au plus loin les limites de l’expérimentation. Les résultats sont, en général, variables et le pire y côtoie souvent le meilleur. À cet égard, Damogen Furies ne sera pas différent.

Dès son amorce, il semble que Squarepusher conserve l’esthétique kitsch de son album précédent avec un « Stor Eiglass » qui, tout comme « Kontenjaz » et « Exjag Nives », offre les caractéristiques d’une bande son de film de SF.

Malgré leur ringardise ces titres parviennent à créer une certaine dissonance grâce à des structures rythmiques imprévisibles tout comme les fiévreuses lignes de basses qui les organisent.

Des passages étourdissants retiendront l’attention ; « Baltang Ort », véritable salve sonique funèbre, ou « Kwang Bass »  aux variations de percussions incessantes.

Damogen Furies marque un retour à cet amalgame jazz et drum & bass mais il reste trop figé dans un mode kitsch. Le bon goût n’est donc pas toujours présent mais demeure néanmoins une direction à explorer.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s