Sam Cohen: « Cool It »

Après la séparation de Apollo Sunshine, Yellowbirds semblaient avoir pris la relève pour devenir le projet solo de Sam Cohen. Quand ils se sont dispersés l’année passée, Cohen décida de sortir un disque sous son nom pour la première fois.

Bien qu’il joue de pratiquement tous les instruments sur Cool It, le son est pratiquement identique à ceux des deux disques de Yellowbirds. Le côté roots de Apollo a disparu tout comme l’esthétique bricolo qui l’accompagnait et Cohen s’est confortablement installé dans une psychédélia vintage et ensoleillée.

De subtiles nappes de synthés ne font que fournir une atmosphère à une guitare qui, fuzzy ou carillonnante, résonnant d’échos ou des traficotages sonores, donnera accroches et textures à l’album.

La voix de Cohen sera constante, à mi chemin entre Lennon et Dylan, et maintiendra un climat désinvolte à un artiste semble satisfait de laisser la musique flotter autour de lui en vibrations chaudes et plaisantes. Cool It justifie bien le titre d’un album qui prend à bras le corps la nonchalance qu’on percevait sur ses précédentes productions.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s