Lightning in a Twilight Hour: « Fragments of a Former Moon »

Il est certain qu’avec un tel nom et un tel titre d’album, il sera difficile de se se sentir porté par Lightning in a Twilight Hour le nouveau projet de Robert Wratten et que ça n’est pas par hasard qu’il a choisi d’enregistrer Fragments of a Former Moon en Espagne sur le label madrilène Elefant (BMX Bandits).

Quelques aficionados voudront savoir ce que devient l’ex membre des Field Mice qui aura d’ailleurs réuni ici une belle cohorte de musiciens ayant travaillé avec lui

Le disque débute joliment avec deux harmonieuses compositions pop, « The Memory Museum »et « The Pattern Room » dont les titres légèrement prétentieux ne brisent aucunement l’atmosphère gentillette qu’ils véhiculent. Hélas les choses vont rester unidimensionnelles par la suite avec des morceaux comme « Fever Dreams of Emilia » ou « Talking It Out of the Landscape » aussi chargés que leurs titres le suggèrent.

Fragments of a Former Moon n’offre rien de quoi s’extasier ni s’horrifier, il sera donc accueilli avec joie par qui de droit.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s