The Mowgli’s: « Waiting for the Dawn »

Le « debut album » des Mowgli’s sonne comme si il avait été fait pour les jours chauds de l’état. Il n’est pas besoin d’aller plus loin que le « single » « San Francisco » avec ses tonalités ensoleillées de guitar pop façon 60’s et des textes parlant d’amour et d’harmonie pour s’en convaincre.

Cette mentalité crypto-hippie se fraye d’ailleurs son chemin au travers des 13 plages de Waiting for the Dawn.

Comme Edward Sharpe And The Magnetic Zeros avant eux, le groupe interprète le genre de chansons qui vont à la rencontre de nos oreilles avec grâce et qui pourraient illustrer nombre de publicités estivales à la télé.

On pense par exemple à « Just Say It » ou « Clean Light » qui, écoutées les yeux fermées, nous feraient sans peine imaginer une voiture cabriolet pour teenagers ou un nouveau lecteur MP3.

C’est cela qui fait de l’album quelque chose de quelconque. On a déjà entendu et on entendra encore des disques de ce type ; on ne retiendra que « Slowly Slowly » pour rompre avec cette homogénéité ce qui est signe de soirée festive peu mémorable le lendemain.

**1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s