Speedy Ortiz: « Foil Deer »

Speedy Ortiz s’est fait connaître en 2013 avec un sensationnel Major Arcana. Le disque était imprégné d’une fuzz à vous rendre béat, de lignes de guitares habiles et déstructurées et il faut immanquablement comparé à Pavement. Si on pousse l’analogie un peu plus loin, Foil Deer représente la même volonté de progression que Pavement a eue en passant de Slanted and Enchanted à Wowee Zowee.

C’est en effet un disque à l’approche difficile tant il est diversifié et ambitieux. Speedy Ortiz tente d’avancer à pas de géant et n’y parvient ici qu’occasionnellement, quand Sadie Dupuis et ses musiciens collent de plus à de leurs racines.

Bien sûr le combo a choses à dire et ce de manière bien délibérée ; sur « Raising The Skate » le dialogue où Dupuis proclame « I’m not bossy/I’m the boss » est une déclaration de féminisme habile et subtile mais « Dot X » ne sera qu’une redite d’une autre composition de Major Arcana jusque dans l’instrumentation qui voit Dupuis et son co-guitariste Devin McKnigh concourir à celui qui délivrera le meilleur riff.

Indépendamment de cela les « power chords » massifs sont toujours aussi impressionnants et efficaces même si conventionnels (« Homovonus » et « Swell Content ») et, quand Speedy Ortiz s’aventure dans des choses plus aventureuses, l’approche semble faite de mesurettes plutôt que de performances drastiques. Sur « The Graduates » ajoute des instruments pour accentuer le côté névrotique du titre sans pour autant bouleverser le processus et « Puffer », le morceau qui fait le plus grand écart, on est un peu dans cette confusion instrumentale d’un essai de hip-hop qui ne veut pas aller au bout des choses.

Le « closer » « Dvrk Wvrld » permettra au combo de renouer avec un son dépouillé proche de son ossature mélodique initiale ; aussi, même si Foil Deer contient quelques unes de ses meilleures chansons , le détour qu’il se permet nous interroge sur le fait qu’il serait plus à l’aise dans ce son « slacker » des 90’s, ce qui, dans son cas, n’est pas si rédhibitoire ni négligeable.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s