Stealing Sheep: « Not Real »

Il est toujours intéressant de constater combien il faut parfois peu de temps pour voir un groupe de musiciens évoluer. Cela est on ne peut plus flagrant avec Stealing Sheep un trio féminin de Liverpool qui s’est notoirement éloigné du folk psychédélique de leur premier opus

Not Real voit nos trois artistes nous dispenser une chose qu’on pourrait définir comme du krautrock médiéval et s’engager dans un courant musical qui puise ses influences dans les tonalités exotiques des 50’s tout autant que sur du Grace Jones et du John Carpenter.

Le résultat en est un opus à l’imaginaire sauvage où plus de questions sont posées que de réponses données. C’est en ce sens que la charme de l’album opère avec des titres fertiles comme « Sequence », « Apparition », « Greed », « Evolve », « Love » ou « She ».

Pour briser le charme une légère tonalité inquiétante se fera jour dans la façon qu’a le combo à ne pas adhérer à un seul climat. À une époque où le vocable « hasardeux a été dilué au point de signifier tout ce qui va du surréalisme compulsif au bizarre apprêté il est réconfortant de trouver une étrangeté aussi instinctive que celle de Not Real.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s