Royal Thunder: « On Crooked Doors »

Le premier opus de Royal Thunder, CVI, avait donné l’impression qu’on pouvait situer le trio dans le registre hard rock tendance gothique en raison du caractère assez outrancier de la bassiste et vocaliste Mlny Parsonz. Avec On Crooked Doors on s’aperçoit que la chose était trompeuse ; le trio est devenu un quatuor et le registre s’est beaucoup policé. Les riffs se font plus cohérents, certains diront commerciaux, pour nous proposer une répertoire assez traditionnel où le hard blues se paye la part belle.

Le disque est, en fait, une étude de contrastes ; le batteur Evan Drippina assène ses coups, la basse de Parsonz est sinueuse et les guitaristes Josh Weaver et Will Fiore déroulent des accords de guitares qui tranchent les compositions avec clarté plutôt que de le faire salement. L’atmosphère est, en esprit plus qu’en forme, teintée de psychédélisme tout comme une légèreté qu’on associe rarement au hard rock sur « Ear on the Fool » ou « Forgive Me, Karma ». Notons enfin la voix de Parsonz toujours aussi incisive mais apporte désormais une touche de vulnérabilité qui prouve que le viscéral peut se faire sensible.

***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s