Wand: « Golem »

Ce groupe rock de Los Angeles continue de tranquillement influencer la scène psyche-rock contemporaine avec Golem, son deuxième album. Wand va satisfaire ainsi l’appétit de ceux qui apprécient les paysages « heavy » et inspirés par le psychédélisme tout comme des riffs de guitares garage épais dont le cœur mélodique est basé sur l’énergie. Depuis leur « debut album», Ganglion Reef en 2014, il semble même que le combo ait très aisément bonifié son approche.

Cette formule combine des éléments de shoegaze, de psyche et de desert rock enrichie d’une « esthétique » metal très crasseuse et d’une production cinglante. Les titres mortifères et expérimentations sont ici contrebalancées par une prise de son sèche mise en œuvre par l’ingénieur du son de Sacramento Chris Woodhouse. Le son de Wand va rappeler Kyuss ou Ty Seagall par la façon assez fraîche qu’il tente de revitaliser la psychedelia en évitant toute nostalgie surannée qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui.

Avec des titres comme le « single » «S elf Hypnosis in 3 Days »et « Floating Head » Golem capture à merveille l’attitude garage basée sur la guitare de Wand tout comme l’empreinte rythmique des vocaux de Cory Hanon. Seul « Meleted Rope » adoptera une connotation plus douce et mélancolique voisine du Pink Floyd par son utilisation de la guitare acoustique qui va suggérer une que le groupe ne se sent pas étranger à des compositions plus émotionnelles.

Ce sera pourtant sans fausse honte que l’album privilégiera le volume tout en évitant de tomber dans la morosité grâce à des dynamiques sans cesse en mouvement et des textes hallucinés. Vers la fin du disque, le groupe s’orientera vers une démarche plus « desert rock » avec des morceaux comme « Planet Golem » ou « The Drift », paysages soniques qui rappelleront The Melvins et Dark Side of the Moon.

Golem va ainsi synthétiser influences metal et psychédeéliques combinant fuzz et et rythmes moteurs mais saura aussi montrer une sensibilité sous-jacente en termes de mélodie et de production ; bref une éclaircie dans la myriade de combos qui revendiquent l’étiquette psyche-rock.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s