Errors: « Lease of Life »

Le nouveau Errors est apparu en 2012 quand le combo de Glasgow passa de cinq membres à trois. L’évolution se marqua dès cette date avec des disques plus electro et club et la sortie de Lease of Life qui voit le groupe, signé dès le début sur le label de Mogwai Rock Action, continue de se baser sur cette esthétique de plus en plus assurée ne serait-ce que parce qu’elle ne craint pas de se référencer au passé pour aller vers de nouvelles directions.

L’« opener », « Colossal Estates », se montre ainsi plein de résolution avec un rythme apathique qui va se transformer en marche stridente couturée de vocaux féminins hachés. Les trois musiciens se sont entourés de Cecilia Stamp et ‘Beck Olivia (Magic Eye) pour assurer les voix et leurs contributions rehaussent le climat de l’album. On pourra noter les effets à la Stereolab sur la symphonie electro « Dull Care » ou sur un mastoc « Putman Caraibe » irrésistible dans son emploi de synthés datés 80’s qui valide la décision d’amener ces nouvelles voix pour adoucir le moule aiguisé de la techno.

Dès le chanson titre, ce deuxième morceau vous aura séduit avec ses beats fureteurs et en boucle rappelant Underwold en mode moins macho grâce en particulier à l’intervention d’un chant masculin en falsetto. « Slow Rotor » véhiculera, lui, un climat « ambient » tout comme un « Early Niights » sur un mode plus narcotique

Sur « Genuflection » on trouvera des bribes de « chill-out  acid house » et « Through the Knowledge of Those Who Observe Us » nous présentera une addition de toutes les facettes de l’electronica allant de Kfaftwerk et Trangerine Dream à la Techno de Detroit. Le fait que le morceau soit accompagné d’un choeur de 20 personnes transcende ce que l’on rencontre d’habitude sur le « dance floor » et s’avère un signe de la faculté qu’a Errors à nous faire écouter une musique connotée avec l’esprit ouvert. S’il est une seule chose que Lease of Life, c’est cet effort de notre part nous permettant de saisir ce qui, sous des rythme cinétiques, est l’émanation de coeurs foncièrement humains.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s