The Black Ryder: « The Door Behind The Door »

Il y a environ trente ans, Jesus and Mary Chain sortaient leur Darklands. Le tempo ralenti et les rythmes de guitare léthargiques ont fait, depuis écoole et, même si The Door Behind The Door des Black Ryder n’est pas rigoureusement semblable, l’effet produit, cette sorte de désenchantement qui atteint les esprits les plus affligés, ne peut que nous les remettre en mémoire.

Ce deuxième opus suit un Buy The Ticket, Take The Ride considéré comme un classique du shoegaze moderne mais il avait connu quelques détracteurs. Ici, le duo australien composé de Aimee Nash (qui a collaboré avec BRMC) et de Scott Von Ryper, est parti à Los Angeles et il nous présente un album sonnant comme une discothèque où figureraient This Mortal Coil, Cocteau Twins et tout combo qui appartient à l’éthique dreampop pour nous offrir un disque qui transcende tempe et espace.

Quand Nash chante, on ne peut qu’écouter. Sa voix a une qualité éthérée et hypnotique rappelant Mazzy Starr, plus suggestive et envoûtante que celle de Von Ryper qui se charge d’une production qui l’épaule avec force et fait de la vocaliste le point focal de l’album.

« Babylon » vous emmène en un lieu dont vous ne connaissez rien avec ses nappes de guitares vous transportant au sein d’une expérimentation psychédélique alors que « Seventh Month » interrompt le trip « psych-out » pour vous ramener vers un univers nourri de mélatonine.

«  The Going Up Was Worth the Coming Down » pourrait être une composition britpop exemplaire si elle n’ajoutait une grandeur majestueuse et «  Let Me Be Your Light » peindra l’onirisme de son optique surréaliste.

« All That We Are » nous permet la béatitude avant l’épique exode « ambient » que constitue « Le Dernier Sommeil ». The Door Behind The Door nous laissé alors devant une porte qui est celle d’une réalité atemporelle dans laquelle ne brille que l’hyper surréalisme. Il ne reste plus qu’à franchir le seuil qui ouvre sur des multiples chambres qui seront autant d’expériences hallucinatoires une fois quitté le tangible et le réel.

****

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s