No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Cotillon: « Cotillon »

Cotillon est le nom que John Corso, « singer songwriter » de Los Angeles, a donné à son groupe après divers projets dont une collaboration avec Chet White des GIRLS. Le produit de ce travail se nomme Cotillon qui est aussi le nom du premier album du combo.

Cotillons décrivent leur musique comme du « flower punk » ce qui est une description assez exacte. En effet bien que leur esthétique possède une sensibilité punk évidente, on y trouve également des penchants pour le surf rock donnant ainsi à leur disque une tonalité plus légère et lumineuse que la chose punk traditionnelle. Le titre d’ouverture est d’ailleurs à tort intitulé « Gloom » dans la mesure où il représente plutôt une introduction au son du groupe : quelque chose de joyeusement contemplatif avec des vocaux au phrasé et aux textes volontairement brouillés.

La plage suivante, « Call Me Up », apportera, elle, un climat funk groove assez fun qui confirmera les racines west coast de Cotillon. Même si les vocaux de Corso sont parfois quelque peu geignards, l’atmosphère générale est à une réjouissance qui donne envie de danser et de lever les bras vers le ciel.

La facette plus punk de Cotillon se fera jour sur un « Asteriod » aux tonalités plus sombres et des textes qui sont preuvce que le combo peut adopter une varité de style tout en restant cohérent avec lui-même. « Before » sera un retour à une musique plus légère avant que, à partir de « Yesterday’s Shoes », Cotillon cherchera un équilibre entre surf rock et compositions désaccordées et vocaux punk dont le côté brut ne fonctionne que par intermittence. Un titre se détachera du lot, « Left Bank », une ballade au piano qui dévie totalement du surf mais dont la morosité sous-jacent ne trahit pas l’approche d’ensemble de l’album.

Celui-ci présente un assemblage intéressant de surf et de punk mais, au bout du compte, Cotillon s’oublie facilement une fois l’écoute passée. Les mélodies ne sont pas assez puissantes pour que le charme s’installe durablement ; ce qui en ressort alors sera plus une expérience esthétique qu’un véritable disque avec des chansons dont on puisse se souveni.r

**1/2

29 janvier 2015 - Posted by | Quickies |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :