Panda Bear: « Panda Bear Meets The Grim Reaper »

Panda Bear Meets The Grim Reaper est le premier effort solo depuis quatre ans de Noah Lennox leader de Animal Collective qui suit ainsi deux carrières parallèles. Parallèle dans la mesure où elle est différente de Animal Collective mais aussi complémentaire de celle, plus directe et rugueuse, du combo précité.

Le titre du disque est, en soi, inapproprié car Panda Bear Meets The Grim Reaper est un clin d’oeil aux racines du reggae roots, à l’exploration « dub » avec un emprunt assez évident à l’univers mainstream des années 90. Les percussions en boucle tendent vers une production hip-hop donnant à l’album une coloration qui a beaucoup à voir à A Tribe Called Quest.

Cela dit, l’album ose se prévaloir d’une volonté prospective comme sur la bouillonnante et néo-pyschédélique introduction qu’est « Sequential Circuits » ou le titre phare « Mr Noah » qui utilise le ténor de Panda Bear de manière exquise et parfaite. La plus grande partie demeure, en outre, nimbée d’une touche emprunte de légèreté, comme si au caprice expérimental Lennox voulait greffer une coquetterie naïve. C’est donc presque avec un sourire indulgent qu’on peut apprécier ses pillahes à Debussy ou Tchaikovski.

Avec l’aide du producteur Peter Kember (le « Sonic Boom » de Spacemen 3), Panda Bear Meets The Grim Reaper ne rencontrera pas par conséquent pas la Grande Faucheuse et y substitura le punch de percussions angulaires comme sur « Butcher Baker Candlestick Maker  » ou une rythmique sur fond de synthés telle « Selfish Gene ».

Thématiquement,, Lennox ne craint pas non plus d’aborder des territoires plus sombres et personnels (« Tropic of Cancer » le bien nommé qui affiche un climat pastoral auquel il ne faut pas se fier) ou « Crosswords » et son sens lancinant de la mélancolie que les harmonies à la Brian Wilson ne peuvent dissimuler.

Panda Bear Meets The Grim Reaper est un document concis et séduisant. Il voit Lennox aborder des nouveaux genres avec facilité tout en conservant un talent mélodique qui semble évoluer sans effort.

***1/2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s