No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Rapid Talk: Interview de Zola Jesus.

Nika Danilova souhaite devenir autre chose qu’une artiste culte et elle n’a pas honte à l’admettre. En fait, sur Taiga, son cinquième album sous le nom de Zola Jesus elle vise les « charts », la renommée pop, au même titre (mais en plus respectable néanmoins) que Lady Gaga, Katy Perry ou Rihanna. À l’origine, elle se destinait au chant d’opéra, c’est du moins la formation vocale qu’elle avait reçu, il ne fait donc aucun doute qu’elle est parfaitement capable d’opérer cette transition. Mais, après quatre disques qui avaient dressé le camp aux frontière du gothique, de la « noise music » et de l’industriel, il peut sembler bizarre qu’elle se porte candidate à la pop. Très vite d’ailleurs, elle s’aperçut qu’elle ne pouvait pas compter que sur sa voix : « Après des années à chanter au maximum de mon effort, à établir une analogie entre catharsis et douleur physique, j’avais perdu ma capacité à véhiculer des émotions comme je le voulais. » Cela alla jusqu’au point où elle avait totalement perdu confiance en sa voix, et son aptitude à chanter.

« J’ai tendance à avoir une relation très émotionnelle et psychologique avec elle. Si je n’ai plus la sensation de pouvoir me fier à elle, si je n’ai plus en moi l’idée que je ne peux pas la contrôler, toute faculté à chanter disparaît. Je deviens de plus en plus tendue, comme si je ne pouvais plus non plus me mouvoir »

Elle a repris contact avec son coach vocal d’opéra et elle a réappris à chanter à nouveau. Elle prenait, cette fois, à coeur la vision que, si elle s’y autorisait, elle pourrait faire fi des règles qu’elle s’était imposées. L’idée de faire un album pop et de chanter d’une manière différente s’est alors imposée à elle de fan très directe : « Une fois ma confiance regagnée, j’avais décidé de construire un nouveau disque autour de ma voix et par conséquent, de changer mes dispositions précédentes. » Aucune reveb et aucun synthétiseur n’allaient être utilisés ce qui a eu pour résultat de donner une plus grande importance à la voix sans oublier les fondamentaux qui allaient s’exercer en termes de « songwriting ». Finis l’auto-tuning, la correction de tonalité ou la compilation de ses meilleues interprétations voacles ; tout cela signifiait qu’elle ne pouvait s’appuyer que sur ses propres performances, qu’elles devaient être parfaites et que, pour cela, des centaines de tentatives allaient devoir être effectuées.

Elle s’est donc isolée dans la maison d’un ami sur l’île de Vashton, un endroit perdu au large de l’état de Washington et s’est mise à composer. Plus de 200 morceaux en sont sortis, la plupart a cappella et elle s’est forcée à se concentrer sur les compositions en soi et non les textures. Quand elle se décida à quitter l’île elle avait un ensemble de « pop songs » qu’elle qualifiait de « hypnotique ».

« Je crois que c’est une façon très classique d’écrire de la pop music. Cela nécessite que vous ayez des compositions très solides. La manière dont j’écrivais avait est celle qui est, je crois, le lot de la plupart des gens qui composent ; il s’agissait d’installer une « vibe », un climat. J’ai pensé qu’il serait plus intéressant de faire quelque chose de complètement différent de ce qui était mon approche précédente. Je désirais avoir une vraie chanson et c’était autour d’elle que je voulais que le « vibe » soit construite. Quand vous êtes musicien, vous devez constamment réévaluer vos limites, vous imposer de nouveaux défis car, si vous ne le faites pas, vous n’évoluez pas. Taiga est né de celui que je m’étais fixé à l’époque. »

28 décembre 2014 - Posted by | Rapid Talk

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :