No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Rapid Talk: Interview de Magic Castles

Magic Castles est un de ces groupes psychédéliques issu de Minneapolis au même titre que Chatham Rise, Leisure Birds et Flavor Crystals. Sky Sounds est leur deuxième album et leur musique faite de climats brumeux et flous est assez incitative à la transe. Leur leader, Jason Edmonds, nous livre sa vision de l’inspiration psychédélique qui est la sienne.

Comment le groupe s’est-il formé ?

Vers 2005 j’ai eu une expérience spirituelle à Austin au Texas. Pour résumer, je me suis retrouvé pratiquement mort et me suis réveillé près de de vieilles lignes de chemin de fer. Je me suis aperçu que le combo instrumental maussade dans lequel je jouais n’allait nulle part ; je suis donc parti et ai commencé ec qui allait devenir Magic Castles.

Comment décririez-vous la progression de votre musique par rapport à vos débuts ?

J’aimerais penser qu’elle s’améliore progressivement mais peut-être s’agit-il seulement du fait que je deviens plus jeune et ma musique plus âgée.

Quand la scène psychédélique a-t-elle commencer à percer à Minneapolis ?

Vers 2005, quand Magic Castles s’est formé.

Vous arrive-t-il d’échanger des membres avec d’autres combos ?

D’après ce que j’ai pu voir, les meilleurs musiciens sont en général ceux qui n’appartiennent pas à un juste un groupe.

Qu’est-ce qui inspire votre écriture ; l’art, le cinéma, la littérature… ?

Ma petite amie m’inspire tout le temps. Il me suffit de penser à elle et la musique me vient. IL est important d’être près d’autres artistes, ils peuvent vous inspirer, les enfant aussi. Le fait de voyager et d’avoir d’autres aventures en d’autres endroits sera source d’inspiration pour moi. En ce qui concerne l’art, le cinéma ou la littérature, je suis toujours fasciné par quiconque va entreprendre de dépasser les frontières de la réalité.

Comment avez-vous rencontré Anton Newcombe?

La première fois c’était au 400 Bar, un club sur la rive ouest de Minneapolis vers 2000 ou 2001. On a parlé de ce groupe, The United States of America, mais je ne pense pas qu’il s’en souvient. .Des années plus tard il a découvert ma composition « Ballad of the Golden Bird » sur YouTube et il a décidé de sortir nos disques.

Avez-vous tourné ailleurs que dans la zone de Minneapolis ?

On a tourné avec Brian Jonestown Massacre sur la côte est en 2012. Depuis on a fait pas mal de tournées dans l’ouest.

Quid de l’Europe ?

Ils commencent à s’intéresser à nous.

D’autres projets de tournées ?

On vient de faire la West Coast pour promouvoir Sky Sounds, on va hiberner et juste enregistrer un peu pendant les mois d’hiver.n

Comment s’est passé l’enregistrement avec Neil Weir à Old Blackberry Way?

Neil est un génie doublé d’un fou. Il entend des choses qui sont hors de la perception des autres. C’est un peu comme si il utilisait un sonar de dauphin. Il a les meilleurs micro, guitares ou amplis. Son studio d’enregistrement est comme une cabine et c’est le type d’endroit où je me sens bien. Il y a quelque chose dans les murs en bois qui met mon esprit à l’aise.

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Sur deux albums. L’un pour mon autre groupe, Dead Gurus, et l’autre pour Magic Castles. Préparez-vous à ce que ce soit très bizarre !

26 décembre 2014 - Posted by | Rapid Talk

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :