Robert Scott: « The Green House »

Il a fallu dix ans à Robert Scott pour sortir deux albums, The Creeping Unknown en 2001 et Ends Run Together (2011) ; il semble être devenu plus prolifique avec son troisième effort, The Green House. Il faut dire que Scott est également artiste peintre et que ce musicien néo-zélandais s’occupe activement de The Bats et The Clean. À écouter ce nouvel opus et à constater la qualité de son « songwriting », il est évident que la communication qu’il a avec sa muse ne s’est jamais interrompue.

Cinq des douze plages du disque se singularisent par la voix hypnotique et rêveuse de Hollie Fullbrook (Tiny Ruins) et elle apporte un complément idéal au style vocal sans prétention de Scott en particulier sur le titre d’ouverture, « Lights Are Low ». C’est un morceau qui accomplit parfaitement cette gageure de véhiculer apaisement et menace grâce à la guitare post-rock de Tristan Dingemans (HDU).

Débuter un album sur une chanson de cette qualité peut entraîner un risque pour la suite mais, en réalité, cette composition va introduire un standard pour tout le disque. « Vertigo » sera le seul moment où Scott s’installe dans un univers plus confortable, habituel chez lui : guitares en carillon, krautrock pastoral en termes de rythme et mélodies vocales inimitables accompagnées de couplets désabusés.

Un des grandes forces de The Green House est l’intimité et la retenue que les titres véhiculent. Ils donnent la sensation d’avoir été enregistrés dans un environnement calme et rural et scintillent donc avec un éclat folk très voisin de ce que peuvent être des mantras avec une cadence aux effets parfois berceurs (surtout quand Fullbrook est présente).

On notera également un instrumental, « Where The Frost Lies », dont la chaleur s’effondre peu à peu dans la corrosion avant que Scott ne termine son plus bel album solo avec une chanson d’amour simple et touchante, « Right From Wrong ».

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :