Neil Diamond: « Melody Road »

Melody Road : quel titre approprié pour ce pas vraiment crooner et ce nouvel album, nouveau depuis 2008 constitué de matériel original.

Auréolé par un mariage (2012), le chanteur de 73 ans a, semble-t-il (et on peut me déplorer), décidé de ce que ses deux précédents opus produits par Rick Rubin avaient apporté de sang neuf, un peu comme ce dernier l’avait fait avec Johnny Cash.

On pourrait considérer ce disque comme un « album lune de miel », avec des arrangements ampoulés et sirupeux alors que Rubin les avait dépouillés au maximum, des trompettes qui folâtrent etc ., bref un disque de « easy listening » comme on pensait qu’il n’en existait plus.

Neil Diamond est couronné de lauriers et il utilise Melody Road pour mettre en valeur ses divers talents (guitare acoustique dépouillée, orchestration luxuriante, soft rock plus soft que rock) ; tout ceci constitue l’arsenal sur lequel il (se) repose ; le problème est que ces plantes qui ceignent le front des héros ont tendance à vouloir être renouvelés.

Sans doute a-t-il cru le faire en travaillant à la production avec Don Was et Jackknife Lee mais cema ne peut suppléer à un manque d’inspiration et d’imagination. Les récits sont d’une banalité confondante et sans subtilités (« Seongah and Jimmy », histoire d’amour contrarié entre une Coréenne et un gars du New Jersey) et la voix de Diamond, au baryton bien éteint, peine à leur donner vigueur et chaleur.

Resteront quelques mélodies qu’on pourrait fredonner (« In Better Days » ) mais, si on ne peur dénier à Diamond le statut et le respect qu’il mérite, il est un peu triste de constater qu’à un âge similaire à celui de Leonard Cohen ou de Dylan, l’idéee de la retraite puisse venir à nos oreilles si aisément.

**

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.