Whirr: « Sway »

Whirr est un groupe bruyant dans la vie tout autant que sur le net. Sur scène son shoegaze a toujours été confrontationnel mais il est également parvenu à établir une sorte de communion transcendantale avec son audience.

Les qualifier ainsi est une façon de ne pas perdre son temps à trouver d’autres définitions. Leurs vocaux restent clairs et délibérés et leurs guitares passent sans effort du nuancé au désinhibé. « Mumble » apparie merveilleusement les deux sans qu’on y discerne artifice avec un attirail de tonalités de guitares toutes plus grandioses les unes que les autres et qui semblent danser et nager à la fois.

Les meilleurs moments de Sway sont pourtant ceux qui ne sont pas communiqués « live » mais peaufiné avec attention comme la tension entre douceur et intensité sur « Clear » une des rares plages où les mélodies prennent le pas sur les orchestrations.

Il ne faut donc pas attendre une logique de construction interne dans cet album. Sway signifie d’ailleurs « balancement ». On pourrait pinailler en disant que, sur ce deuxième disque de ce duo de San Francisco, le balancement est beaucoup plus synonyme d’hésitation. On en conclurait alors qu’il a du mal à mâtiner son shoegaze de post-rock. Il est vrai qu’il sonne souvent lunatique et introverti, vague et mal assuré. On hésite à souhaiter qu’ils aient pu mieux se fondre en un seul son ; bref Sway est un disque limite inconstant dont on se doit pourtant de retenir quelques bien jolis et agréables moments.

post rock**1/2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s