No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Electric Würms : « Musik, Die Schwer Zu Twerk »

Electric Würms est un effort collaboratif entre Wayne Coyne et Steven Drodz des Flaming Lips et Linear Downfall, un groupe expérimental psychédélique de Nashville. Coyne y joue de la basse, Drodz de la guitare et s’attelle à des choses qui ressemblent vaguement à des vocaux.

Musik, Die Schwer Zu Twerk est leur premier opus et il a une durée (29 minutes) qui le ferait être assimilé plus à un EP qu’à un véritable album. Son écoute réjouira tous les fans des Butthole Surfers et ceux qui se sont intéressés aux récents travaux électroniques schizophrènes de John Frusciante. Cette chose dite, le décollage s’impose naturellement.

Sur « I Could See The Clouds » la sensation sera celle qu’une tribu ancienne à mis la main sur une collection de vieux samples de Aphex Twin et, au milieu de cette atmosphère indéfinissable, les vocaux de Drozd apporte une couche moelleuse et lustrée assez paradoxale, un peu comme certains morceaux de Gorillaz quand ils s’échappaient du domaine du hip hop.

« The Bat » va rappeler le « Careful With That Axe, Eugene » du Floyd et « Futuristic Hallucinations » est un instrumental se révèlera encore plus langoureux avec ces accords distants au point qu’on se demande si on est encore dans la musique psychédélique ou le jazz « ambient » (le rythme inchangé de « The Second Time » rendu hypnotique par le tempo de la la percussion).

Plus d’énergie se manifestera dans « Transform ! » et sa ligne de basse ; ce sera le seul titre qu’on pourra apparenter à une chanson rock, tout halluciné qu’il puisse sonner.

Malgré son titre, on ne trouve dans Musik, Die Schwer Zu Twerk, quelque chose qui puisse voisiner avec le krautrock et s’il est une influence qui est revendiquée ce sera dans cette reprise du « Heart of the Sunrise » tirée de l’album de Yes Fragile en 1971.

On comprend que Electric Würms ont essayé l’étrangeté non pas pour le plaisir de l’être mais pour s’aventurer dans l’expérimentation. Qu’ils ys oient parvenus en termes d’inventivité est discutable ; peut-être leur manque-t-il tout simplement un peu plus de focus.

***

21 septembre 2014 Posted by | Quickies | | Laisser un commentaire