No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Viet Cong: « Cassette »

Cassette était au départ un ensemble de titres « live » sortis pour une tournée de concerts de Viet Cong, projet formé par des anciens membres de Women (Matt Flegel et Michael Wallace ainsi que Scott Munro et Daniel Christiansen) et distribué simplement sur cassette.

Touts ceux qui appréciaient Women trouveront de quoi les réjouir dans ce nouvel avatar, ne musique qui peut se faire léger bourdonnement que buzz agité ; un « Oxygen Feed » » fracassé avec ses percussions altières, une guitare angulaire mais des vocaux qui sont un océan de salves douces censées soulager les blessures muiscales.

Les vocaux sont riches et résonnants mais ils peuvent se monter plus vindicatifs comme sur « Throw It Away » ou se faire chuchotement excentrique avec « Static Wall ».

Les sept compositions partagent néanmoins toutes cet élément détraqué, cette production qui érafle, ces rythmes spacieux comme remplis de blancs mais elles offrent chacune de subtiles variations de ces composants.

Le titre le plus excitant sera celui qui achève Cassette, un morceau épique et insistant au point de nous habiter : »Select Your Drone ». Les vocaux hurlent au lointain, l’instrumentation se construit lentement pour édifier une tension de plus en plus percutante avant de déboucher sur un chaos « art-rock » qui, même si il s’avère prévisible, ne peut que nous entraîner dans sa sauvagerie.

Viet Cong n’est pas intéressé par le terrain qui est familier, à cet égard il est une belle analogie musicale avec la manière dont la Viet Cong menait de manière atypique sa guerre contre les Américains ; il ne se repose pas sur ce qu’a été sa carrière précédente et Cassette se révèle à cet égard un disque prometteur que le label Mexican Summer a eu la bonne idée de rééditer.

***

30 juillet 2014 Posted by | Quickies | , | Laisser un commentaire

French Style Furs: « Is Exotic Bait »

Il y a eu lieu d’être surpris quand on a appris que le leader des Cold War Kids Nathan Willett se lançait dans un projet alternatif French Style Furs avec Matt Maust (CWK) et le vocaliste des Dirty Projectors, Haley Dekle.

C’est d’ailleurs l’effet recherché puisque les premiers vers de «  Miami U R About 2 B  » commencent par :  «  Tu vas être agréablement surpris, tu vas te trouver doucement insulté.  »

French Style Furs est le nom d’une boutique à Brooklyn, rien qui ne fait passer à la collaboration existentialiste qu’est Is Exotic Bait. Le trio nous délivre un album d’urgence où prime la spontanéité musicale mais aussi la poésie ; le genre de procédé qui se produit, comme c’est ici le cas, quand on compose entre les concerts. Willett éructe souvent, hurlements, aboiements et gémissements mais c’est un effort construit et cohérent car pourvoyeur de textes inspiré de la vie de moines Trappistes ou du poète mystique Thomas Merton chantre de l’exotisme, de la justice sociale et du pacifisme.

« 3 Friends » ouvre le disque de manière autobiographique, vivace et des textes pleins de confiance, « All The Way Down » reprend les tempos dance explorés dans le dernier album des CWK mais de façon encore plus frénétique avant de déboucher sur les riffs fuzzy et une climat à la U2 sur « (World In My) Bloodstream ».

Produit par Nick Launay (Nick Cave et Yeah Yeah Yeahs), Is Exotic Bait retrouve ici l’intensité du premier et l’exubérance de ces derniers. « Miami » et « Turn Or Burn » font étalage de vocaux qui sont peut-être les plus sombres enregistrés par Willett alors que la pulsation rythmique de « Christmas Card » pourrait à merveille être accompagnées par les cris de Karen O.

Merton disait : « L’Art nous permet de nous trouver et ne nous perdre dans ce même moment » On ne peut pas dire que French Style Furs ne se montre pas prolixe à mettre cette théorie en pratique.

***

30 juillet 2014 Posted by | Quickies | | Laisser un commentaire