OOIOO: « Gamel »

Un première question s’impose quand on s’approche ce disque : est-on prêt à supporter près d’une heure de percussions japonaises (les gamelans) et de métallophones frappés (percussions à bandes métalliques s’apparentant à des xylophones) dont le titre de ce septième album de OOIOO, Gamel, indique la tonalité ?

OOIOO est un combo tribal et kinétique mené par le batteur Yoshimi P-We également membre des Boredoms, un groupe qui est parvenu à passer de l’ennui musical qu’ils suscitait au statut de sorcier musical. OOIOO est un amalgame des explorations de percussions en loop de Steve Reich et des vociférations vibrantes et opératiques de Magma. Ajoutons-y les appropriations ethniques de Sun City Girl et, au bout du quatrième morceau, la sensation sera qu’on en aura enduré plus du double.

Les onze plages de Gamel sont débridées, faites de backbeats volcaniques et de rythmiques vocales : des hurlements, des crissements et de murmures plaintifs, tout l’arsenal de ce que l’expérimental peut produire de plus abscons. Des titres comme le dense «  Shizuku Gunung Agung », le létal «  Gamel Kamasu » ou un «  Gamel Udahah » accompagné d’un piano jouet au son cassé nous emmènent dans des territoires où aucun « songwriting » ne s’est encore aventuré.

On a droit à de la dynamite, de la force brute et brutale ;, du drame que seule la fluidité du jeu de Yoshimi P-We atténuer parfois.

Sur Gamel, le musicien évite et célèbre à la fois le traditionnel que l’instrumentation choisie originellement pouvait véhiculer pour créer quelque chose où l’impact rythmique se transforme en longue tirade. De l’originel il passe à l’original : il n’est pas certain que beaucoup puissent répondre positivement à la question posée en tête de cette chronique.

**1/2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :