No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Rapid Talk: Interview de Cheatahs

   Le chanteur guitariste des Cheatahs Nathan Hewitt a suffisamment entendu les comparaisons qu’on faisait de son groupe avec Swervedriver pour le son shoegaze de son combo pour en être interpellé : «  C’est vrai que qu’on nous parle souvent d’eux mais c’est un de gens groupes dont je n’avais jamais entendu parler avant que quelqu’un, puis d’autres, pointent la référence. Notre guitariste, James Wignall, a grandi en les écoutant et il aimait beaucoup ? Je ne pense pas que quelqu’un d’autre ne n’ait prêté attention à eux avant cette analogie. On a vérifié et c’est vrai qu’ils sont un super son. Mais j’ai la sensation qu ‘il y a aussi chez nous des éléments d’autre groupes de Creation Records. »

Des comparaisons avec l’écurie Creation ont été faites dès 2012 avec la sortie de deux EPs, Coared et Sans plus tard réunis soue le titre de Extended Plays, en particulier My Bloody Valentine. Ces rapprochements ne sont pas prêtes de disparaître dans la mesure où leur premier album éponyme est riche de compositions baihnant dans la reverb comme « Geographic », « Get Tight » ou « Cut The Grass ».

L’album était presque achevé quand The Cheatahs furent invités à rejoindre la tournée Waaves/Fiddlar au printemps 2013 : « On avairt enregistré 80% du disque avant de démarrer la tournée. On est revenu et notre label, Wichita, nous a dit qu’il n’allait pas sortir avant février. On leur a demandé quelle était la date limite pour terminer le disque et ils nous ont répondu août 2013. On a donc passé tout l’été en studio à ré-enregistrer, changer els arrangements, écrire de nouveaux titres. L’album est finalement sorti plus tard que prévi mais je crois qu’il a bénéficié de ce délai. On se sent plus forts et armés de meilleures compositions. »

Tourner a indubitablement aidé The Cheatahs à solidifier leurs titres et leurs relations personnelles. « Ça a été vraiment la tournée la plus chère que nous avons faite . On a appris à vivre ensemble, à dormir dans le même van, à manger de ce qu’on trouvait. Ça nous a galvanisés, a contribué à nous souder et à mieux définir notre son. Maintenant nous savons vers quoi nous voulons aller. »

L’hiver dernier, plutôt que de rester à ne rien faire, le groupe a tourné en Europe avec les punks du label Sub Pop, Merz. C’était une affiche idéale même si elle n’est pas prête de se répéter car Merz travaille sur son deuxième album. The Cheatahs espèrent passer le plus de temps possible sur la route, à jouer dans des festivals aux USA, Grande-Bretagne et en Europe. Comme l’explique Hewett sans qu’on puisse le contredire : « Rien ne vaut une bonne salle, avec un son idéal et des gens venus voir des groupes jouer. »

30 juin 2014 - Posted by | Rapid Talk

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :