No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Peter Matthew Bauer: « Liberation! »

The Walkmen sont un groupe qui, comme Arcade Fire, recueille une certaine unanimité et qu’il est de bon ton d’apprécier. Tous deux sont des combos qu’ont peut qualifier de solides et, dans les deux cas, dotés de personnalités affirmées.

Maintenant que les premiers cités se sont séparés il n’est pas étonnant de voir ses anciens membres se lancer dans des projets solos. I y a d’abord eu celui de leur vocaliste, Hamilton Leithauser, Black Hours, et maintenant nous avons doit à celui de leur multi-instrumentiste Peter Matthew Bauer.

Le titre du disque de ce dernier, Liberation  !, ne peut qu’interpeller. Il peut être vu comme l’expression d’être libéré des Walkmen mais il peut également faire allusion au processus créatif qui découle du processus de création individuelle. L’un n’exclut pas l’autre dans la mesure ou cet album sonne comme si Bauer redécouvrait toute une série de tonalités qui ont été, depuis fort longtemps, mises dans un placard.

Si on considère la première plage par exemple, «  I Was Born In An Ashram  », jamais on ne pourrait croire qu’elle a été enregistrée par un membre des Walkmen. Cet éloignement de l’univers familier du groupe est ce qui rend Liberation  ! digne d’attention. C’est, en effet, un album rempli de guitar rock aux sons biens propres avec quelques idées «  world  » qui seraient égrainées ici ou là. Que ce soient des enregistrements sur le terrain, des mélopées ou des instruments non conventionnels, Bauer parvient à mixer l’ensemble de ces éléments de manière harmonieuse tout au long de l’album tout en préservant sa coloration rock.

Le problème qui va surgir du disque est en fait son manque de mélodies suffisamment fortes pour nous accrocher. Le «  songwriting  » est correct, sans plus et les chansons ne parviennent à nous captiver plus que l’espace d’un moment. Ainsi les titres passent sans qu’on en garde souvenir une fois terminés, « Philadelphia Raga » par exemple ; quand on les écoute les instants sont sont pas désagréables mais n’ont rien de mémorables. On peut voir la chose de façon positive en sa disant que rien n’est médiocre ou n’est composition de remplissage, mais, sans faire une fixation sur les « singles », on ne décèle rien non plus qui pourrait en être un.

Liberation ! est un album honnête dont on peut se dire que son auteur ne se moque de personne, à mi-chemin d’être qualifié de prometteur, mais qu’il est également capable de nous ménager d’autres surprises, bien meilleures que celles-ci.

***

29 juin 2014 - Posted by | On peut se laisser tenter |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :