No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

The Orwells: « Disgraceland »

Avec un nom comme the Orwells on ne peut s’empêcher de penser à ce que sera le futur de ce groupe de Chicago après Disgraceland, leur deuxième album. Une image s’impose, celle d’un beat piétiné sur le sol d’un bar et qui assènerait ses coups inlassablement.

Ce que font ces musiciens est différent mais ont une connotation familière qui rassure. Si on peut résumer leur objectif, ou plutôt leur mission, c’est de rendre le rock and roll aux masses et, pour cela, ils sutilisent un mix assez imposant composé des Strokes, des Stooges et de The Wavves.

Sur scène ils parviennent à reprendre « I Wanna Be Your Dog » sans que cela sonne comme un copier/coller exécuté sans vergogne et c’est cette façon de transcender les « classiques » qui sert de toile de fond à cet album.

« Southern Rock » est un titre infectieux de garage rock, arrogant à souhait avec une ligne de batterie tout bonnement irrésistible. Le teste, « I don’t have a care », exemplifie à merveille cet esprit et c’est le même qui est de rigueur sur le deuxième morceau, « The Righteous Ones ». Dès le troisième titre, «  Dirty Sheets », The Orwells ont nous obligent à nous rendre à l’évidence : ils ont tout compris !.

Les plages suivantes en sont une confirmation : une exhibition de morceaux aux tonalités impeccables où le pop punk et les chorus semblent sortis d’un cahier d’exercices. Les accroches sont aiguse, la basse tempêtueuse et les percussions destructrices. On pourrait parler de rock « old school » dans lc soin que The Orwells semblent avoir mis à façonner une chose aussi humble qu’un riff de guitare mais la récompense est là sur des titres comme « Let It Burn » sanglant ou des morceaux carillonnants de la trempe de « Who Nees You » ou « Always N’ Forever ».

Tout comme avec Parquet Courts, Disgraceland sonne comme une invitation à nous replonger dans une période où les « parties » étaient inondées de bière et où l’esprit du rock and roll était encore prégnant. On ne peut que souhaiter que ce soit encore le cas aujourd’hui.

***1/2

7 juin 2014 - Posted by | Quickies |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :