Conor Oberst: « Upside Down Mountain »

Avec une production si prolifique qu’elle peut paraître intimidante, l’ex Bright Eyes peut être considéré comme une figure de proue d’un folk-rock électrique et facétieux. Son nouvel effort, Upside Down Montain, est son plus récent album solo puisqu’il n’est pas accompagné par le Mystic Valley Band.

Son premier, éponyme, s’ornait de bagues accents latinos et mexicains, suivi ensuite d’un album avec le Mystic Valley Band plus charnu qu’on pourrait qualifier de passif agressif tant il sonnait presque incohérent.

Maintenant installé à Nashville il n’en conserve que parcimonieusement l’atmosphère associée au Deep South. Quelques morceaux semblent avoir été enregistrés aux Sun Studios de Sam Philips à Memphis de part les techniques utilisées mais le « single » « Hundreds of Ways » exercera une toute autre tonalité proche de celle du Graceland de Paul Simon avec son rythme calypso aéré juxtaposé aux backing vocals si caractéristiques de Laurel Canyon exécutés par le duo des sœurs suédoises First Aid Kit dont la participation est notable sur une grande partie du disque.

L’ouverture, « Time Forgot » fait preuve d’une pulsation d’autant plus remarquable qu’elle est presque indiscernable et la voix de Oberts adoptant un ton de nonchalance montre à quel point il veut se débarrasser de ses précédents avatars. « Enola Gay » sera un blues entraînant assez familier et véhicule une attitude où l’on voit Oberst réfléchir avec colère à la condition humaine au moyen de textes souvent surréalistes mais s’harmonisant avec le message ressenti, plus prosaïque.

Sur la ballade acoustique, « You Are Your Mother’s Child », le chanteur permet à sa sensibilité d’apparaître et de verser dans un pathos léger, chose qu’il a toujours eu l’appréhension de ne pas maîtriser.

Au total si cet opus n’égale pas la qualité de ses productions avec Bright Eyes il est peut-être le disque avec le plus de focus que Oberst a réalisé. Il devrait servir à cimenter le statut qu’il a en tant que singer songwriter.

***

Une réflexion sur “Conor Oberst: « Upside Down Mountain »

  1. Ping : Rapid Talk: "Interview de Conor Oberst" | No BS: Just Rock & Roll!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.