No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Chad VanGaalen: « Shrink Dust »

Chad VanGaalen a défini son cinquième album comme un disque folk. Shrink Dust l’est sans doute en termes de structure et de thématique (les difficultés de l’amour et de la vie) mais on y trouve aussi un autre sous-genre car il s’agit également un essai sur la perte, l’évolution et nature de la transformation.

Loin d’être abstrait cela s’exemplifie dans son attrait pour la multiplication instrumentale où les guitares acoustiques et électriques comme emmaillotées dans des cymbales qui murmurent et épicées de synthétiseurs discordants et où les rythment sa balancent doucement au gré des instruments à bois et à vents.

Le morceau d’ouverture, « Cur Off My Hands » est le titre fondateur de cette démarche où le pastoral est nimbé d’électricité et on retrouvera le même assemblage astucieux entre sons naturels et modifiés sur des compositions comme « Where Are You » avec une atmosphère de music-hall semi acoustique créant une réverbération qui s’immiscera dans les divers parties instrumentales et émergera alors en un mur sonique singulier.

L’autre mutation s’opère au niveau des textes où VanGaalen va désincarner l’humain et le transformer en quelque chose issu d’un autre monde comme la pochette nous l’indique. « Cut Off MY Hands » s’attaquera aux mains, « Monster » sera sans équivoque » et cette métamorphose sera comme une métaphore du processus créatif dans ce qu’il révèle de caché.

« Weighed Sin » sait néanmoins faire montre de tendresse dans une voix qui passe du soprano à l’alto comme une soie se déroulant à nos oreilles ; preuve s’il en est que, même si c’est une âme qui explore, VanGaalen sait faire preuve de mesure où le paisible se mêle à l’effrayant comme l’abstrait des analogies sur l’altérité se fraie un passage sans le dévoyer vers le concret que représente le réel.

***1/2

30 avril 2014 - Posted by | Quickies |

Un commentaire »

  1. […] ne peut qu’être surpris par la façon dont Chad VanGaalen présente son dernier album, Shrink Dust, comme étant un disque de « sci-fi country ». L’explication est pourtant très simple, […]

    Ping par Rapid Talk: Interview de Chad VanGaalen. | No BS: Just Rock & Roll! | 4 septembre 2014 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :