Mac DeMarco: « Salad Days »

Avec son « debut album », 2, plutôt coloré Mac DeMarco a gagné une réputation, celle de joyeux farceur du rock indie. Le personnage était à la hauteur de cette image et, bien qu’il s’accrochera sans doute toujours à cette notoriété relative, Salad Days devrait lui en accorder une autre, celle d’un chanteur compositeur affable et extrêmement perspicace.

Il a toujours été facile de brouiller les lignes entre les facéties et la musique de DeMarco mais la chose est encore plus clair sur ce « sophomore album ». Il a aiguisé son talent d’écriture et il compose des pop songs merveilleusement bizarres tout en restant souvent douces.

Si on admet qu’il a décidé de ne pas trop traficoté ce son qui lui est propre, l’accent est toujours mis sur sa voix très « blue-eyes soul » et les chuchotements qui parsèment ses boutades.

Ses compositions sont toujours drapées dans l’auto-dérision et les guitares jazzy et carillonneuses mais ne sont en aucun cas du réchauffé de 2. L’artiste parvient à équilibrer la provocation et le foutage de gueule avec des observations plus simples et se fait même plein de réflexion sur un titre comme « Passing Out Pieces » aux synthés triomphants. Il y confronte son incertitude avec sa nouvelle célébrité (« it’s hard to believe what it’s made of me ») et sur « Blue Boy » il compense à la fois son frottement désinvolte à la guitare et une vibration « chill wave » par une énumération de ses soucis à prendre au degré qui conviendra.

Moins équivoques seriont des chansons plus directes où il semble sermonner un ami à propos de la nature de l’amour, « Treat Her Better » et « Let Her Go ».

On voit parfaitement que, tout sauvage et fou qu’il puisse paraître sur scène, DeMarco est capable de faire preuve de tendresse. Il est néanmoins de sonner de manière toujours aussi bourdonnante tout en composant une chanson qui puisse nous affecter, démonstration s’il en était besoin qu’il ne se prend pas trop au sérieux.

***1/2

Une réflexion sur “Mac DeMarco: « Salad Days »

  1. Pingback: Rapid Talk: Interview Mac DeMarco | No BS: Just Rock & Roll!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s