No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Simone Felice: « Strangers »

L’histoire de Simone Felice est véritablement intéressante et non pas un série de mots-clefs servant à consstruire une mysttuqe autour de lui. Il faut mendiant à New York avant de se lancer dans la poésie et de sortir ses premiers ouvrages au début de la vingtaine. Il a également publié quelques nouvelles, joué dans un groupe punk et co fondé un groupe de alt-country, The Felice Brothers.

Victime d’un anévrisme enfant il est resté longtemps cliniquement mort et il a également subi un traitement cardiaque en 2010.

Inutile de dire qu’en de telles circonstances il na pas beaucoup à chercher quand il s’agit de narrer des histoires. Strangers est le « follow up » d’un premier album relativement bien reçu et il se construira sur des lignes similaires, personnelles et intimes, avec néanmoins un canevas qui s’est enrichi.

Il s’agit d’un disque de songwriter et, à ce titre, il remplit parfaitement son rôle. Il est à la fois source d’élévation et de serrement de cœur, une musique composée pour que les émotions soient ressenties.

Du côté positif, le « single » « Molly-O ! » se singularisera par un chorus simple et propice à être repris en choeur, il sera cependant suivi d’un « If You Go To LA » offrant une toute autre tonalité avec ses vocaux et ses textes plaintifs. Le contraste sera d’ailleurs de rigueur avec le morceau qui suit, un « Running Through My Head » au coda gospel du plus bel effet.

« Our Lady Of The GUn », lui, sera puissamment émotif dans sa manière dont il touchera la guerre et la religion, prouvant que Felice sait également se frotter à des problématiques plus importantes. Un changement de clef au milei de « Heartland » est un xemple parmi d’autre de la manière subtile avec laquelle il traite les émotions, changeant sans effort le climat de cette chanson vers quelque chose rempli de plus d’espoir.

Ajoutant une production plus ample et luxuriante que sur son premier album. Elle permet de donner profondeur à choses qui autrement seraient trop dépouillées. Strangers est encore plein de retenue, mettons cela sur le registre de la pudeur.

guitareguitareguitare1/2

28 mars 2014 - Posted by | Quickies |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :