Temples: « Sun Structures »

On sait les Anglais capables de générer un « buzz » autour d’un groupe disproportionné par rapport à ses véritables qualités. Par contre, le fait que Johnny Marr et Noël Gallagher aient,e n quelque sorte, entériné The Temples et leur premier album, Sun Structure, ne peut que nous faire dresser l’oreille.

Sa chanson titre est à cet égard un merveilleux exemple de breaks dans les tempos et de demi-tours mélodiques qu’on a ici comme un condensé encyclopédique de ce que la « guitar pop « des 60s a pu nous offrir. Le songwriting et la production de Sun Structures sont superbement pensés ce qui ne peut que nous faire écouter avec bienveillance ce pillage sans vergogne des années 60 exercé par la groupe. Les arrangements vont du Wall of Sound à la Spector à des touches plus contemporaines et exotiques et en reverb comme on en trouve chez Tame Impala et les mélodies n’hésitent pas à emprunter les procédés en demi pas qu’on trouve à foison dans les films de James Bond. Sur un autre registre, « Keep In The Dark » pourrait être une composition de T. Rex ressuscité et le groupe parvient également à faire revivre des climats chamber pop de Odessey and Oracle des Zombies ou panoramiques de Days of Future Passed des Moody Blues.

On trouve donc un alliage pas si incongru que ça entre textes poétiques de Bolan et la « bedroom psychedelia » de Tame Impala et consorts ; la seule chose qu’on pourrait leur reprocher c’est de ne pas faire preuve d’assez d’irrévérence par rapport à leurs influences. Il serait intéressant de voir où ils pourraient aller avec moins de classicisme. Là encore, sur un « debut album », on ne peut que comprendre que The Temples aient avant tout envie de remonter l’horloge à l’envers plutôt que, dès l’abord, s’aventurer dans les possibilités qu’offrirait un groove qui irait au-delà de nos perceptions habituelles. Reconnaissons leur, ainsi, cette connaissance presque pédante à faire revivre cette période avec ses guitares en échos, ses intros sous forme de claquements de mains, ses légers drones et ses vocaux qui semblent en permanence ensoleillées par l’Été de l’Amour naissant.

★★★½☆

One Response to Temples: « Sun Structures »

  1. […] la foulée de leur premier album,  Sun Structures,Temples sont pris dans l’habituel tournoiement qui les veut et les voit tourner et assurer la […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :