No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Mogwai: « Rave Tapes »

Si Mogwai étaient un film, ils officieraient probablement dans les films d’horreur. La discographie du groupe a toujours été parcourue par cette sensation de véhicule à l’effroi, que ce soit avec des pochettes qui faisaient référence à L’Exorciste jusqu’aux allusions aux loups-garous, aux vampires et aux squelettes qui semblent tapis dans l’irrévérence qui imprègne les titres de leurs compositions.

Cette connexion s’est encore plus confirmée avec la bande originale du la série Les Revenants constellée de zombies, collection subtile de menace et de mélancolie. Aujourd’hui, leur fixation sur John Carpenter semble se faire de plus en plus prégnante et se manifeste sur un Rave Tapes, produit par Paul Savage ancien batteur des Delgados, où l’importance donnée à des synthétiseurs ancrés dans la volonté d’inquiéter, en fait peut-être un des albums les plus hantés du groupe.

L’électronique rampante et effrayante de « Remurdered » sonne, par exemple, comme devoir une dette à Carpenter, affûtée et affinée qu’elle est par la participation de The Errors, alors que l’implacable pulsation qui sous tend « Deesh » apporte une sous-texte sinistre au climat de science-fiction qui accompagne le morceau, en particulier par son crescendo.

Ailleurs les qualités familières de Mogwai sont toujours là et impeccablement réinterprétées : « Master Card » et ses grosses guitares agitées comme une mer tumultueuse ou « Blues Hours » édifié sur des murs de bruits paradisiaques avant de, soudainement, faire cesser leurs décibels, une marque déposée chez eux ne perdant toutefois pas son impact viscéral.

« Simon Ferocious » sonnera comme une tragédie glorieuse, déchiquetée et plein de ruminations alors que « The Lord Is Out Of Control » apportera un contrepoint plus calme avec ses percussions électrostatiques et ses vocaux tripatouillés ; ces deux titres résumeront à merveille le jeu sur les contrastes dont sont capables nos musiciens tout en permettant aux Écossais de faire évoluer leur post-rock de manière progressive et minutieuse mais tout autant irrésistible.

★★★½☆

27 janvier 2014 - Posted by | Quickies |

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :