Moonface: « Julia With Blue Jeans On »

Sous le nom de Moonface, se cache Spener Krug, musicien canadien ayant quitté plusieurs groupes à succès (Wolf Parade, Swan Lake et Sunset Rubdown) à la recherche de sa muse et, pour cela, il s’installa en Finlande comme si l’Islande (royaume pour musiciens avant gardistes) était devenue trop populaire.

Le canon indie rock qu’il avait mimé durant près de 10 ans semblait, en effet, peu adapté à sa voix spectrale tant il s’agissait pour l’artiste de capter, au travers elle, le maximum d’attention. Il s’agissait bien sûr de son timbre mais aussi de ses textes, très souvent métaphysiques voire mystiques, nécessitant pour s’épanouir un canevas simple et dépouillé lui permettant de donner libre mesure à son inspiration. Un « piano album » était comme inscrit dans ses gènes, le voilà sous le nom de Julia With Blue Jeans On.

On goûtera ici dans sa pleine mesure le don de Krug à nous faire pénétrer dans un monde allégorique dont les choses du cœur sont l’élément principal. L’intégralité des dix compositions est composée d’un clavier et d’une voix, sans overdubs, synthés ou harmonies, et ce dépouillement fonctionne à merveille.

Krug concentre ici sa technique à minimiser le paysage sonore et à pousser vers le haut le niveau émotionnel. Cela permet de passer des notes solides et appuyées de « Everyone Is Noah, Everyone Is The Ark » avant de faire flotter une vague impétueuse, celle de la chanson titre. Cette cadence mouvante est l’essence du flux et reflux de l’album ; « Love The House You’re In » tisse une toile d’accords de piano hypnotisante alors que « Barbarian » est comme saigné par une contemplation issue de chaque clef qui serait frappée. Le titre phare sera néanmoins « November 2011 », un titre de cinq minutes envoûtant et désarmant par la façon dont l’amour semble s’y être scellé.

Le plus renversant sera la presque naïveté avec laquelle l’album est conduit. Le piano a déplacé le voile de mystère qui entourait Krug ; ce qui reste est quelque chose de chaleureux, sentimental et surtout non apprêté.

★★★½☆

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s