Midlake: « Antiphon »

Quand un groupe perd son chanteur qui est également son leader, soit il se sépare, soit il change son nom. Quand ils restent ensemble, c’est le cas de Midlake après le départ de Tim Smith, l’album qui suit manque en, général de brillance. Heureusement, ça n’est pas le cas en l’occurrence et le combo a continué écrire des nouvelles compositions en négligeant totalement le matériel de Tim Smith.

Sur Antiphon, ce dernier a été remplacé aux vocaux par Eric Pulido, le guitariste originel et Midlake va se diriger vers une toute autre direction que celle de The Trials Of Van Occupanther ou le folk ambitieux de The Courage Of Others pour embrasser un style plus influencé par le « prog rock ».

Une partie de la formule demeure pourtant, une instrumentation non conventionnelle (flûte aérienne, ou l’instrumental en crescendo « Vale » qui sonne comme un écho de Fleet Foxes prégnant dans le disque précédent) ce qui fait que, même si ils ont choisi d’emprunter un chemin rigoureusement différent, des vestiges de Midlake sont toujours là. La voix de Pudilo s’imbrique parfaitement au son voulu par le groupe et s’avère très proche des tonalités de Smith sans pourtant en être une copie conforme.

Les synthés très « prog », les guitares en distorsions et les harmonies haut-perchées du titre d’ouverture nous font part de l’intensité qui va être prise par ce nouveau Midlake et la section rythmique galopante de « The Old And The Young » en fait sans doute une des meilleurs compositions du groupe toutes périodes confondues. Sur « Aurora Gone » Midlake retrouve le folk éthéré de leurs précédentes productions, rappelant ainsi que leur potentiel reste intact. Sur l’autre versant du spectre musical « Corruption » et « Provider Reprise » représentent par contre plutôt une catalogue d’occasions manquées que des titres mémorables.

Au total, Antiphon sonne encore comme un disque de Midlake malgré les changements ; il conserve le même caractère morose servi par compositions toujours accessibles. Tim Smith, lui, va s’orienter vers une carrière solo sous le nom de Harp, espérons qu’elle sera aussi intéressante et forte que l’est la production de son ancien groupe.

★★★½☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s