No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

The Naked And Famous: « In Rolling Waves »

Ils ont vendu 500 000 albums en 2011 avec leur premier opus,Passive Agressive, et les Néo-zélandais de Naked And Famous sont de retour avec In Rolling Waves. Produit par deux des membres du combo, on retrouve un rock mâtiné d’indie pop avec des compositions qui se veulent des hymnes et quelques subtiles variations dans les arrangements pour éviter les rédites. Àà l’écoute du disque, une interrogation se fait jour dans la mesure où on a en permanence la sensation que The Naked And Famous ont trop essayé. Évitons les clichés sur la difficulté d’enregistrer un deuxième album et constatons que, quelque part, la tentative de faire évoluer leur tonalités en introdusiant de nouveaux sons (guitare acoustiques, loops de six cordes) a peine à se mêler à ce qui faisait leur charme sur le premier album.

Le titre d’ouverture, « A Stillness », introduit une atmosphère très country avant de verser dans cet ndie pop qui est familier au combo.Le « single » « Hearts Like Ours » est sans doute un des meilleurs titres avec son riff de guitare combiné à des synthés qui fait de la composition quelque chose de plus unique qu’à l’ordinaire grâce aux vocaux de Alisa Xalaith qui ont ces textures éthérées capables de concilier ces divers changements de registres.

Au four et à mesure que le disque progresse naît quand même la sensatiion que, malgré ses efforts, le groupe se répète ; le comble sera atteint avec  « The Mess » qui va sonner de manière troublante comme le « Girls Like You » du premier album.

In Rolling Waves n’est pas un mauvais disque, loin de là ; il pa le mérite de ne pas vouloir réitérer les recettes d’’un premier album. Il pointe simplement le fait que The Naked And Famours ont encore beaucoup de travail à accomplir pour trouver un style qui leur soit propre.

★★★☆☆

31 octobre 2013 Posted by | Quickies | , | Laisser un commentaire

Delorean: « Apar »

Apar est le 5° album studio de Delorean, groupe espagnol dont la démarche s’inscrit dans la mouvance electro tendance hédoniste. Les synthés sont colorés, vibrants et les riffs flottants, comme pour suggérer une atmosphère de béatitude planante.

Apar est, à cet égard, un disque consistant pour qui aime l’ électronica que ce soit sur « Spirit » avec ds chorus samplés et bouillonnants et des batteries électroniques impeccablement produites ou avec un « Destitute Time » dont le boursouflement est débridé et se présente comme un exemple d’optimisme.

Tout comme sur leur précédent opus, on retrouve ces climats kaléidoscopiques et incurvés, cette rêverie limite déjantée et ces vocaux convolant avec le vertige. On retrouve ici cette tendance « dance floor qui les apparente aux Londoniens de Disclosure, sans doute une tentative d’ouvrir leur musique à des influences moins issues des Baléares.

Restent néanmoins des titres qui demeurent puissants même si moins évanescents : « Dominion » en est une démonstration et « Your Face » est capable de greffer un vernis brillant même si, au total,Apar se révèle comme un album plutôt bancal dans son utilisation de ladite électronique.

Ces restrictions mises à part, l’album, qui s’adresse à ceux pour qui jeunesse et ambiance de fête sont les moteurs principaux, satisfera sa cible dans so, insatiabilité à se nourrir de soleil et de rythmes incessants.

★★½☆☆

31 octobre 2013 Posted by | Quickies | , | Laisser un commentaire