No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

TV Ghost: « Disconnected »

Faudra-t-il que le «  revival » devienne un genre à part entière tant la plupart des styles musicaux semblent, en cette période, couverts par cette tendance  ? On a beau jeu de tacler ces artistes et de leur reprocher un manque d’originalité on ne peut que prendre en compte et accepter que, dans ce domaine comme dans d’autres courants artistiques, tout fonctionne en cycles.

Les modes y sont sujettes et, si le timing est correct, une étude de genre peut devenir un témoignage aussi valide que l’original. Ainsi peut apparaître la nouvelle contribution de TV Ghost avec son Disconnect.

Le groupe, comme en témoigne sa page Facebook, est parfaitement conscient du fait que les sons qui sortent de sa musique ont une tendance à agir comme des flashbacks d’un Ian McCulloch plus jeune et des heures heures glorieuses du post-punk britannique. Le vocaliste de TV Ghost, Tim Gick, adopte d’ailleurs cette même tonalité d’abandon mais il ne faut pas pour autant réduire Disconnect à cela.

L’album est une véritable ondulatione au travers de paysages gravés par des guitares en delay et en échos qui semblent ne jamais finir, de synthés subtils et de claviers fantomatiques qui ajoutent un substrat de musicalité quand les guitares envoient vers les cieux les vocaux profonds et acariâtres de Gick. Les percussions propulsent ce climat de manière continue aussi bien dans les refrains enlevés que dans ceux qui nous absorbent dans des atmosphères «  trippy  » qui frôlent le psyché-rock.

Le «  single  » qui ouvre le disque, «  Five Colors Blind  », est d’ailleurs un rocker à l’élan hypnotique dans lequel Glick se débat eu milieu d’effets de reverb passées à l’envers avant que le titre ne se termine sur des cris où voix et sonorités rivalisent de bruitisme anti harmonique. Les mêmes explorations psychédéliques accompagneront «  Placid Deep  » et «  Dread Park  » d’une manière suffisamment satisfaisante pour voisiner avec les morceaux plus «  pop  » et à dessiner ainsi avec Disconnected un voyage dynamique et riche dans les cavernes d’un Atlantis psychédélique.

★★★½☆

29 octobre 2013 - Posted by | Quickies | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :