Grumbling Fur: « Glynnaestra »

Sous ce nom étrange, se cache un duo, Alexander Tucker et Daniel O’Sullivan, qui se fait fort de travailler dans l’expérimentation, voire l’abstraction musicale. Leur premier album, Furrier (Aurora Borealis), était le résultat d’une session d’enregistrement qui s’était déroulée en un jour (voilà pour la démarche), Glynnaestra, le nom d’une déesse qui sert de titre à leur troisième opus leur permet de se nourrir de leurs visions respectives, toutes axées vers le futur mais un futur qui se compose de présents se répétant sans cesse.

Leur musique bat, en effet, comme un pouls (le linéaire « Protogenesis ») avec des vocaux aliénés évoquant Depeche Mode (« Dancing Light », « The Ballad of Roy Batty ») et un univers qui les voit abandonner le pastoralisme cosmique et la psychedelia de Furrier (Aurora Borealis) pour une approche basée sur les synthétiseurs et des mantras dignes du Krautrock qui n’était abordée que fugacement auparavant.

Il y a donc un futurisme parfaitement peaufiné dans cet album mais, de par sa nature cyclique, le sentiment que nous sommes embarqués dans un quelconque voyage cosmique est contrecarré par la sensation que chaque titre est à la fois un début et une fin.

Il n’en est pour preuve que les loops automatisés qui verrouillent les compositions et se mêlent aux claviers électroniques et aux percussions sans sembler vouloir aller plus loin que cette tonalité monocorde. On est alors proche d’un rituel atemporel et païen, la scansion monastique qu’on trouve sur «  Ascatudaea », et même presque immobile avec la mélodie occulte et itérative qu’est «  Eyoreseye ».

Malgré ces apparences « space rock », Glynnaestra est un album qui évoque le confinement et qui ne promet que frauduleusement de nous en échapper ; les guitares en écho qu’ils nous propose ici et là ne sont alors que le produit d’une réverbération dont les ricochets ne vont pas plus loin que les vaguelettes qui s’agitent sans véritablement avancer.

★★½☆☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s