No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Editors: « The Weight Of Your Love »

Après un tiercé d’albums gagnants et deux numéros 1 consécutifs, on peut estimer que Editors ont trouvé une formule qui marche. Celle-ci laisse la place à diverses influences, allant du post punk à la new wave, de Bloc Party à Interpol en passant par l’étape Franz Ferdinand ou British Sea Power.

The Weight Of Your Love ne va apporter que peu de variations par rapport aux disques précédents, passant du gothique suffoquant des deux premiers titres (« The Weight » et surtout « Sugar » où les vocaux de Tom Smith sont le parfait exemple d’une voix de crooner en perdition) à l’incendiaire « single » « A Ton of Love », composition que n’auraient pas reniée Echo & The Bunnymen.

Cet éclectisme, aujourd’hui, pose problème dans la mesure où l’opus semble manquer de cohérence, de direction et surtout d’un affadissement en terme de qualité.

Les éléments positifs seront « A Ton of Love »,qui est fondamentalement un titre excitant et vibrant (et probablement un futur « number one »), « Nothing », une ballade splendide construite uniquement sur la voix de Smith et des nappes éthérées de cordes cinématographiques qui aurait très bien pu figurer dans le dernier The National, la beauté hantante de « The Phone Book » et, sur un registre plus musclé, un « Hyena » très influencé par Suede.

Moins convaincants seront les tentatives de se frotter au «gothic pop » qui détonnent par rapport au reste du disque et une ballade, « What Is This Thing Called Love », sur laquelle on se demande ce qu’un piano vient faire.

La seule constante sera la puissance évocatrice de Tom Smith. Ses tonalités riches apportent une myriade de sensations et d’émotions à des morceaux qui, parfois, ne sont pas à la hauteur.

Avec un peu plus de cohésion, de fluidité et de personnalité, The Weight Of Your Love aurait pu être un brillant album, il n’est que bon sans plus, une belle occasion manquée en somme…

★★★☆☆

3 juillet 2013 - Posted by | Quickies | , ,

Un commentaire »

  1. […] album. Il part très viteen tournée pour le présenter. C’est la cas avec The Editors et leur The Weight of your Love. En plein milieu de ces concerts incessants, leur bassiste Russel Letch a pris le temps de […]

    Ping par Rapid Talk: Interview de The Editors | No BS: Just Rock & Roll! | 5 mars 2014 | Réponse


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :