No BS: Just Rock & Roll!

Tant qu'il y aura du Rock!

Kylesa: « Ultraviolet »

L’album précédent de ce groupe hard-psychedelia, Spiral Shadow, se caractérisait pat une atmosphère boueuse mais qui ne manquait pas, pourtant, d’éclaircies tendues par des éléments qui procuraient une certaine accalmie sonique et parfois même entraînante.

Sur Ultraviolet le combo géorgien semble avoir voulu s’emmitoufler à nouveau dans la face plus marécageuse de son alchimie musicale, sise entre des racines presque gothiques et ténébreuses et des courants plus psychédéliques et, par éclipses, presque pop.

Ce mélange va prendre longtemps à prendre, mais , quand il le sera, ce sera avec une certaine efficacité. L’album va débuter sur un « Exhale », assaut presque free-form de post-harcore et de métal avec des vocaux mixtes partagés entre Laura Pleasants et Phillip Cope superposant leurs inflexions sauvages. Les sections les plus « heavy » seront néanmoins comme ventilées par l’essor de nombreux breaks puissants et des effets trippy apportant une couche moins ravageuse. L’interaction va se faire encore plus prégnante sur le belligérant « We’re Taking This », intéressante variation sur les clichés du stoner rock et du métal rétro, ou sur les échos quasi interstellaires d’un « Unspoken » que les accords tordus font sonner comme un rock progressif s’arrêterait avant de trop l’être. « Drifting » amènera une petite dose de « space rock » mâtiné de « shoegaze » et « Vulture’s Landing » s’apparentera à du Smashing Pumpkins ayant découvert la béatitude mélodique.

Même si Ultraviolet est, selon ses membres, le résultat de galères traversées, il a le mérite de ne pas être trop confessionnel et de surtout s’attacher à apporter une certaine retenue aux ruminations évoquées. L’intensité « heavy » sera souvent colmatée par des climats éthérés (« Steady Breakdown » et ses riffs serpentins et un phrasé méditatif). Parfois même ,les vocaux prendront une qualité hymnale comme pour souligner que que derrière l’ultraviolet, se forment, plus visibles, des rayons vaporeux vecteurs d’assouvissement.

★★★½☆

30 mai 2013 - Posted by | Quickies | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :