Nancy Elizabeth: « Dancing »

Dancing n’est sans doute pas un titre approprié pour un album (le troisième de cette chanteuse du Yorshire, car il a été composé dans la solitude de son appartement de Manchester et sur un piano cassé. Pour compenser ces limites, Nancy Elizabeth Cunliffe a complètement changé se façon de travailler son répertoire (un néo-folk hanté) et s’est immergée dans les processus, plus techniques, de l’enregistrement et de l’utilisation d’ordinateurs.

Le résultat l’éloigne bien sûr du folk traditionnel auquel elle était associée (James Yorkston et Joanna Newsom en étant les exemples les plus évidents) pour faire comme des petits clins d’oeil à PJ Harvey ou à Likke Li. Le « single » « Simon Says Dance » en est l’illustration parfaite avec une voix tendue en staccato et un piano habité.

L’album reste pourtant relativement dépouillé, à l’instar d’un cadavérique mais somptueux « Death In A Sunny Room » ou dans le multi-tracking de la voix de Cunliffe est utilisé avec un effet saisissant sur « Desire ». Ajoutons une instrumentation dont la discrétion accentue la sève fantomatique (les percussions de « Heart », les échos sur « Mouth ») ou un « Shimmering Song » qui tout bonnement scintille et Dancing justifiera peut-être alors son patronyme car la danse qui nous est proposée se fera intérieure et mentale même si elle génère toutefois un aspect profondément mortuaire ou gothique. Seule une tentativee d’atteindre des hautes notes sur « Raven City » amènera une discordance peu charmeuse mais la solitude qui aura ainsi présidé à la conception de Dancing n’aura que rarement sonné aussi prometteuse.

★★★☆☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :